Attention ! Composez le : 17 en cas de danger immédiat - 114 si vous avez des difficultés à entendre ou à parler.

Agir contre les maltraitances des personnes âgées et des adultes en situation de handicap

faire un  don
Shadow
Slider

Qui me répond ?

Si j’ai appelé le 3977 (plateforme nationale) : Un écoutant professionnel prend mon appel ; il travaille au sein d’une équipe.

Si j’ai appelé le centre de mon département : un binôme de bénévoles formés m’écoute.

Dans les deux cas, je peux demander à conserver l’anonymat et même refuser que mon numéro de téléphone soit conservé, mais alors je ne peux plus être joint(e), ce sera à moi d’appeler.

Comment suis-je écouté(e) ?

La prise de contact vise d’abord à établir une relation de confiance avec moi.

Si j’ai appelé le 3977, le relai sera pris ensuite par le centre de mon département.

L’écoute demande du temps : la situation évoquée est souvent douloureuse, ou pénible.

Pour mieux comprendre la situation, l’écoutant me demande des informations sur les personnes concernées, et leurs liens, sans porter de jugement : la victime, son entourage proche (famille, amis, voisins), les professionnels intervenant au quotidien, la ou les personnes mises en cause.

Il faut aussi savoir comment les faits évoluent, depuis quand, avec quelle fréquence.

Les écoutants prennent en compte ma parole, sans la juger.

Les écoutants tentent de me soutenir, favoriser mon expression, me réconforter si nécessaire.

Que va-t-il se passer ensuite ?

D’autres bénévoles du centre (référents) vont analyser ma situation avec un œil neuf.

Ils vont me recontacter (si j’ai laissé un numéro de téléphone) pour me proposer des pistes de solution pour faire cesser les maltraitances.

Ils vont m’aider à y réfléchir, me soutenir et m’accompagner dans mes démarches éventuelles.

Le plus souvent, ils vont me proposer de prendre contact avec un professionnel, un service ou une institution adaptée à ma situation.

Ils respecteront mes décisions, ne feront rien sans mon accord préalable.


Le parcours d’un appel

Shadow
Slider

Que deviennent mes informations ?

Mes informations personnelles sont rigoureusement confidentielles.

Mes informations sont recueillies au fur et à mesure dans un dossier personnel informatisé et sécurisé, autorisé par la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) en France et conforme au règlement général sur la protection des données (RGPD) qui régit le traitement des données personnelles dans tous les pays de l’Union Européenne.

Elles ne sont partagées qu’entre professionnels de la plateforme 3977 et bénévoles accrédités du centre impliqué.

Je peux demander à exercer mon droit d’accès aux données personnelles que j’ai communiquées : la Fédération me donnera accès à ces données.